Qu’est-ce que le cryptage ou chiffrement ?

15 novembre 2019

Beaucoup de données sensibles circulent sur internet et elles peuvent donc être interceptées par des personnes ou des logiciels malveillants. C’est pour cela que le cryptage, ou chiffrement a été créé. Il permet de chiffrer, c’est-à-dire, de rendre illisible des données en transit. Mais comment ça marche ?

Le cryptage : à quoi ça sert ?

Le cryptage, ou chiffrement, sert à des fins de sécurité et de confidentialité des données. Bien avant l’arrivée de l’informatique et des réseaux, le chiffrement existait déjà, sous d’autres formes.

Le cryptage consiste à rendre les données incompréhensibles ou lisibles. Par exemple, « Bonjour » devient « 2413907c3651f169fa6892bff6b8e1d6 » une fois chiffré. Cette action est réalisée par des algorithmes qui sont peu nombreux et connus de tous. Mais alors, si ces algorithmes sont à la disposition de tout le monde, comment s’assurer que le chiffrement soit sécurisé ?

Le cryptage : comment ça fonctionne ?

Pour pouvoir déchiffrer des données cryptées, un utilisateur doit disposer d’une clé. Avec la bonne clé, on ouvre la bonne serrure, et le déchiffrement s’opère. A l’inverse, si une personne tente de déchiffrer des données avec une mauvaise clé, elle ne pourra pas lire les données.

A noter : On parle de déchiffrement lorsque l’utilisateur dispose d’une clé. Une attaque dite par force brute peut arriver à lire des informations chiffrées sans clé, on parle alors de décryptage.

Une attaque par force brute va essayer toutes les clés possibles de clé afin de trouver la bonne. Un peu comme quelqu’un qui tenterait d’ouvrir un cadenas en essayant toutes les combinaisons.

Cette action peut être empêchée par l’utilisation de chiffrement plus complexe, comme l’AES-256. Avec ce cryptage utilisant une clé de 256 bits, il faudrait des années à une attaque de force brute pour décrypter les données.

La plupart des VPN utilisent l’AES-256 comme norme de cryptage, pour une sécurité optimale.

Quels sont les différents types de chiffrement ?

Il existe plusieurs types de cryptage. Voyons lesquels sont les plus utilisés ;

Le chiffrement à clé symétrique : le plus basique

Lorsque vous envoyez des données cryptées à un destinataire, vous lui transmettez aussi une clé permet de déchiffrer ces données. Ainsi, à la réception, les données sont lisibles pour le destinataire. Il peut à son tour vous envoyer des données qui vont être cryptées sur le même principe.

Pour ce faire, une seule clé est utilisée. Il faut donc une clé différente pour chaque destinataire, si vous souhaitez que ces données restent confidentielles.

Bien que cette méthode de chiffrement soit rapide, elle peut être la cible éventuelle de piratage, si la clé envoyée est interceptée.

Pour éviter ce désagrément, il existe un autre type de chiffrement.

Le chiffrement à clés asymétriques

Mis en place dans les années 70, ce système aussi appelé cryptographie asymétrique fonctionne avec deux clés, l’une publique et l’autre privée.

La clé publique est la clé qui permet le chiffrement des données, alors que la clé privée les déchiffre.

Ainsi, seul un destinataire détenteur de la clé privée peut déchiffrer les données cryptées.

Pour se représenter ce type de chiffrement, il faut imaginer que la clé publique, disponible pour tous, est un cadenas et que la clé privée permet de l’ouvrir.

Pour un chiffrement sécurisé de mes données, je fais appel à un expert

Vous êtes à la recherche de solutions informatiques efficaces, certifiées et sécurisées pour le chiffrement de vos données ? Vous pouvez faire appel à un de nos professionnels qui saura vous orienter sur la meilleure solution.

Contacter l’équipe E-maj IT Solutions

Source image