Le 3 mars 2020

Comment fonctionne un disque dur ?

Le disque dur est un composant essentiel dans un ordinateur. En effet, il sert au stockage des données de façon permanente. Découvrez les caractéristiques d’un disque dur, comment il fonctionne et quel type choisir.

Qu’est-ce qu’un disque dur ?

Petite histoire du disque dur

C’est en 1954 que l’ingénieur J.J Hagopian conçoit et dessine les plans du disque dur.

Puis le premier disque dur du monde, l’IBM 350, est créé en 1956 par la société IBM pour l’ordinateur RAMAC. Il est rapidement commercialisé et s’écoule à mille exemplaires en 4 ans. A cette époque, le disque dur est encore très cher et volumineux. Il pèse près d’une tonne… pour une capacité de stockage de 5 mégaoctets !

En 1962, son descendant le modèle 1301 est commercialisé. Plus petit que son prédécesseur, sa capacité augmente et passe à 28 MO. D’autres sociétés se mettent aussi à fabriquer des disques durs.

Dans les années 80, les disques durs commencent à remplacer progressivement tambours et bandes comme périphériques de stockage. On en trouve désormais dans les caméscopes ou les consoles de jeux.

Dans les années 90, grâce aux travaux de deux physiciens, on parvient à réduire drastiquement la taille des disques durs. C’est ainsi que les ordinateurs personnels en sont désormais pourvus. Leur prix baisse et leur utilisation peut se démocratiser.

Pour fêter le centenaire de l’enregistrement magnétique, IBM lance en 1998 un disque dur à la capacité de 25 gigaoctets. Cette initiative est vivement critiquée, car cette capacité semble excessive face aux besoins réels des consommateurs de l’époque.

Le disque dur de nos jours

Dans la dernière décennie, les disques durs sont encore massivement utilisés pour le stockage. La densité de leur capacité de stockage est 100 000 fois supérieure aux disques des années 80 et le prix d’un mégaoctet est un million moins cher !

De nos jours, la capacité de stockage d’un disque dur peut atteindre plus de 16 téraoctets. Bien que la capacité continue d’augmenter, la vitesse des disques durs n’évolue pas beaucoup, à cause de contraintes mécaniques.

C’est pourquoi on trouve de plus en plus de disques durs SSD en remplacement ou en complément des disques classiques.

Comment fonctionne un disque dur ?

Maintenant que l’on en sait un peu plus sur les disques durs, découvrons comment ils fonctionnent !

Tout d’abord, le disque dur se présente sous la forme d’un boitier contenant des plateaux rigides en rotation. La vitesse de rotation de ces plateaux est constante. Cette vitesse joue sur les performances de l’ordinateur, plus elle est rapide, et mieux c’est.

Les plateaux peuvent être constitués d’aluminium, de verre ou de céramique. Sur chaque face d’un plateau, se présente une fine couche magnétique. C’est sur celle-ci que sont inscrites les données, en code binaire (en série de 0 et de 1).

Pour ce faire, des têtes de lecture / écriture génèrent un champ magnétique positif ou négatif. Un convertisseur analogique-numérique (CAN) se charge ensuite de changer ces courants en données binaires compréhensibles par l’ordinateur. Un moteur entraîne les têtes de lecture et permet leur positionnement sur le bon cylindre. Un cylindre est un ensemble de pistes.

Chaque piste est constituée de secteurs, ou blocs sur lesquels sont compartimentées les données.

Disque dur
Source photo

Comment choisir ?

Pour choisir le bon matériel, il faut prendre en compte ses différentes caractéristiques. En voici quelques-unes.

Sa capacité de stockage

Celle-ci est de plus en plus élevée, et peut aujourd’hui aller jusqu’à près de 20 téraoctets.

Son taux de transfert

Celui-ci se calcule en fonction de la quantité de données pouvant être lues ou écrites durant un laps de temps, en mégaoctets par seconde.

Sa vitesse de rotation

Plus elle est rapide, et plus le disque sera performant.

N’hésitez pas à demander conseil à l’un de nos experts en informatique qui saura déterminer quel matériel est le plus adapté à vos besoins.