C’est quoi une crypto monnaie ?

27 février 2020

Si vous vous intéressez à l’informatique ou à l’économie, alors vous avez sans doute entendu parler de la crypto monnaie. Si l’engouement pour ces monnaies est indéniable, il est parfois difficile de se représenter ce que c’est exactement. Qu’est-ce qu’une crypto monnaie, comment ça fonctionne, d’où ça vient, on fait le point.

La crypto monnaie : une monnaie virtuelle

La crypto monnaie est une monnaie virtuelle, c’est-à-dire qu’elle ne possède pas de forme physique (pièces ou billets). Elle n’est pas soumise à une autorité bancaire ou gouvernementale.

Elle tient son nom de son chiffrement ou cryptage, ce qui en fait une monnaie dont les échanges sont sécurisés.

La première crypto monnaie à être créée, le Bitcoin, est développée par Satoshi Nakamoto. On ne sait pas s’il s’agit d’une personne ou d’un groupe de développeurs travaillant ensemble sous un pseudonyme. Nakamoto veut permettre aux internautes de pouvoir payer en ligne avec un système de peer-to-peer qui n’ait pas de lien avec les banques et ne dépend d’aucun serveur. On dit donc de la crypto monnaie que c’est un système de paiement numérique décentralisé.

Dans les années 90, nombreux sont ceux qui ont ainsi essayé de développer une monnaie virtuelle mais la plupart des systèmes s’avéraient défaillants, car ils étaient centralisés. Nakamoto est le premier à réussir à mettre en place un système viable.

Le saviez-vous ? Le peer-to-peer (en français pair à pair) permet d’envoyer et de recevoir (partager) des fichiers d’un appareil à l’autre. Ce système est beaucoup utilisé pour le téléchargement de programmes, de films, de musique ou autres médias.

Ce système, est à l’opposé d’une banque, décentralisé. Il n’y a donc pas d’autorité qui permette de valider la transaction. Comment s’assurer alors que celle-ci est valide ?

Sur quel principe fonctionne la crypto monnaie ?

Pour s’assurer de la validité des transactions, on utilise ce que l’on appelle une blockchain. C’est une base de données, ou historique, comportant toutes les transactions qui ont lieu entre les utilisateurs.

Sur quel principe fonctionne la crypto monnaie ?

Source photo

On peut la comparer au registre d’un comptable.

Elle permet donc de voir et d’enregistrer les transactions de crypto-monnaie, de façon sécurisée et transparente. Il est en effet impossible de modifier ou de falsifier les données inscrites sur la blockchain.

Pour être considérées comme valides, les transactions demandées font l’objet d’une validation par ce que l’on appelle des mineurs. Ils analysent la transaction et sa légitimité, puis enregistrent sa validation sur la blockchain. Une fois la validation enregistrée, aucune modification n’est possible et tout le réseau est informé de cette nouvelle transaction.

Cette validation se présente sous la forme d’un calcul que le mineur doit résoudre, ou décrypter. On appelle cela la preuve de travail. Le mineur se voit alors récompensé en crypto monnaie.

N’importe qui peut être mineur, mais il faut disposer d’une infrastructure adaptée. Les personnes qui souhaitent être mineurs doivent donc investir dans des systèmes assez puissants pour décrypter les données. Cela est également très énergivore.

Plus une crypto monnaie est ancienne, et plus son décryptage est complexe et nécessite l’intervention de plus de mineurs. Ceci afin de fixer une valeur à a crypto monnaie, et d’évaluer sa rareté, et donc sa préciosité.

Quelles sont les principales crypto monnaies ?

Il existe de nombreuses crypto monnaies en circulation. Fin 2019, on en dénombrait près de 2400. Elles disposent toutes d’unités appelées tokens (ou jetons, en français), dont la valeur et le cours peut fluctuer, à l’instar des autres monnaies.

La plus connue des crypto monnaies est le Bitcoin, en circulation depuis 2009.

Parmi les plus utilisées, on note :

  • L’Ethereum
  • Ripple
  • Litecoin
  • Cardano
  • NEM
  • Monero
  • Stellar
  • Iota

Il peut arriver que des désaccords au sein d’une communauté créé ce que l’on appelle un fork (une fourche, en français). C’est une scission qui mène à la création d’une monnaie dérivée de la première, avec quelques modifications. Par exemple, le Bitcoin Gold est un fork du Bitcoin original.

À quoi servent les crypto monnaies ?

Les crypto monnaies peuvent être utilisées pour l’achat de services et de biens virtuels ou physiques.

Auparavant du fait de l’absence de législation qui les caractérise, les crypto monnaies étaient souvent utilisées comme unité d’échange pour des transactions illégales, mais aujourd’hui ce n’est plus le cas de la majorité des transactions.

Il existe certains sites marchands qui acceptent le paiement en crypto monnaie, et il est même possible d’en dépenser dans des boutiques physiques.

Mais comme nous allons le voir ci-dessous, l’absence de statut juridique des crypto monnaies en France fait qu’un vendeur peut tout à fait refuser d’accepter ce type de règlement.

Beaucoup de gens s’intéressent aujourd’hui aux crypto monnaies pour faire de la spéculation. Par exemple, le cours du Bitcoin s’est multiplié les dernières années. Il est estimé qu’un français sur 4 a déjà acheté de la crypto monnaie*.

Quel est le statut juridique des crypto monnaies en France ?

En France, le statut des crypto monnaies fait débat, mais elles n’ont pas de cours légal. Contrairement à l’euro qui ne peut être refusé pour un paiement, la crypto monnaie ne peut être utilisée pour toutes les transactions financières.

Elle ne répond pas aux critères qui définissent la monnaie. En effet, les crypto monnaies se caractérisent par :

  • L’absence de dépendance à une institution
  • La forte volatilité des crypto monnaie qui rend difficile l’établissement de leur valeur
  • L’impossibilité d’épargner de la crypto monnaie autrement que par la spéculation

Elles n’ont donc pas de statut juridique clair et leur usage n’est de ce ne fait pas réglementé.

Quels sont les avantages et les inconvénients de la crypto monnaie ?

Les crypto monnaies rencontrent de plus en plus de succès pour plusieurs raisons.

  • Elles ne dépendent d’aucun système bancaire, il n’y a donc pas de frais bancaires et aucun intermédiaire
  • Grâce au système de blockchain, les transactions sont sécurisées et la falsification est impossible
  • Les transactions sont simples et rapides : de l’ordre de quelques minutes seulement
  • Il n’y a pas de plafond ou de limite à une transaction
  • L’anonymat des transactions est garanti
  • Il est possible de faire des transactions dans le monde entier

Toutefois comme le cours des crypto monnaies est très volatile et fluctuant, l’utilisation de ces monnaies virtuelles peut comporter des risques et des inconvénients :

  • La fluctuation de leur valeur peut conduire à des pertes financières
  • Il n’y a aucune protection en cas de piratage informatique
  • La génération de crypto monnaie est très énergivore. On estime que pour la validation d’une opération, il faut l’équivalent de la consommation d’un ordinateur allumé en permanence pendant 6 mois !

Source photo de couverture