Le 21 juin 2019

Qu’est-ce que la virtualisation ou IT Agility ?

Si vous avez un parc informatique, alors vous avez sûrement entendu parler de virtualisation, aussi connue sous le nom d’IT Agility. Derrière ce terme se cache un processus permettant de rendre virtuel des infrastructures physiques.

Ce processus évolue chaque jour en répondant aux nombreux besoins des entreprises de toute taille. Gain de temps, d’espace et économies : on vous explique pourquoi opter pour cette technologie.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Le champ d’application de la virtualisation ouvre la porte à de nombreuses possibilités. Elle permet de s’affranchir des contraintes du matériel.

Cela permet par exemple de faire fonctionner plusieurs systèmes d’exploitation différents au sein d’un même poste informatique ou de faire fonctionner des programmes sur un réseau virtuel.

Elle rend votre infrastructure plus flexible : on parle d’IT agility (agilité IT).

Cette technologie repose sur deux choses : un hôte originel  sur lequel est installé un hyperviseur. C’est un logiciel qui partitionne les ressources physiques et les distribue aux ressources virtuelles crées.

Les différents types de virtualisation


La virtualisation se décline sous des formes multiples

Il existe de nombreux types de virtualisation qui répondent chacun à des besoins spécifiques. Penchons-nous sur les plus courantes.

Virtualiser des serveurs

Vous avez plusieurs serveurs physiques dont une partie limitée des ressources est utilisée, tous dédiés à une application précise. En regroupant vos serveurs et en sur un seul serveur virtuel, l’infrastructure est optimisée.

Les machines physiques deviennent alors Virtuelles, on parle alors de machines virtuelles (VM, de l’anglais Virtual Machine) fonctionnant de façon indépendante les unes des autres.

Grâce à cela, vous pouvez faire fonctionner différents systèmes d’exploitation serveur sur un seul et même hôte au lieu d’avoir recours à plusieurs serveurs physiques.

Virtualiser des postes de travail

Les postes de travail peuvent être virtualisés sur le même principe que les serveurs.

Virtualiser des réseaux

Aussi appelée NFV, la virtualisation des réseaux permet de diminuer la quantité de matériel nécessaire à la mise en place de réseaux (pare-feu, modem, routeur…).

Quels sont les avantages ?

Les avantages de la virtualisation sont nombreux.

  • La mise en place de serveurs virtuels permet des économies de temps, de place, ressources et d’énergie. En effet, les serveurs physiques nécessitent plus d’espace et de maintenance.
  • Des réseaux virtuels permettent de regrouper les ressources réseaux et de diminuer les infrastructures et le matériel physiques.
  • En virtualisant des systèmes d’exploitation, le nombre de postes nécessaires à l’installation de ceux-ci est moindre. La réalisation de tests de systèmes est possible.
  • Les machines virtuelles générées peuvent être copiées d’un poste à l’autre. Vous pouvez utiliser des logiciels qui ne seraient pas compatibles avec votre système d’exploitation sur un seul et même poste.

La virtualisation serveur permet de libérer l’espace dédié aux serveurs physiques
La virtualisation serveur permet de libérer l’espace dédié aux serveurs physiques

Comment bénéficier de la virtualisation ?

Vous représentez une entreprise ou une organisation et souhaitez rendre votre infrastructure plus performante et agile ? N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel. Il réalisera un audit de votre infrastructure informatique et de vos besoins. Il sera à même de vous orienter vers les solutions agiles les plus adaptées.

Crédits photo : Fotolia